Journée d’étude des doctorant.e.s du CSLF : « L’Œil (toujours) vivant ? » (22 octobre 2020)

L’œil au carrefour de la création esthétique

Mykhailo Babaryka (UNSW, Sydney) – L’oeil face à l’écran : modalités du dialogue intermédiatique dans La Rétine de Théo Casciani

Sookjin Hwang (Nanterre) – « Tire l’œil » ou « trompe l’œil » ? : stratégies de publicité à travers les journaux chez Maupassant

Rodrigue Vasseur (Paris 1) – La part de l’œil dans la sculpture de Rodin

Voir et être vu.e. Dispositifs et jeux d’observation

Zineb Benouna (Paris 7) –  Le moucharabieh, l’entre quatre-yeux

Nina Bigot (Lille) – Vitre et vitrine : le motif du peep-show dans Atlas d’Antoine Agata

Jérémy Sagnier (Lyon III) – L’œil écoute : épier et surveiller dans les comédies françaises de la Renaissance

Faire parler l’œil. Outil d’analyse et motif critique

Giuseppe Crivella (Nanterre) – Ce qui reste de l’oeil

Rémi Lauvin (Paris 7) – L’iris et son porteur. La fabrique de l’identification oculaire au cinéma

Stéphanie Hubert-Leriche (Paris 8) – Un autre regard : l’œil au service de la résistance, désappropriation et émancipation dans les œuvres autofictionelles de Nina Bouraoui

Rodolphe Pérez (Tours) – Se voir auteur : la question de l’œil chez Bataille


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.